Web 2.0 Suicide Machine

Vous n’en pouvez plus de Facebook ? Ou peut-être de Twitter ? Bref, les réseaux sociaux vous sortent par les yeux ? Vous n’avez plus qu’un désir, disparaître du net et vivre une vie de cyberermite ? Eh bien, la Web 2.0 Suicide Machine est faite pour vous.
Fini les cheveux arrachés, les ongles rongés à trouver enfin comment quitter les terres infernales de Facebook.
La Suicide Machine peut vous désinscrire !

En plus de sa grande utilité publique – sérieusement, est-ce qu’un seul d’entre vous saurait, de tête, expliquer à quelqu’un comment se désinscrire de Facebook ? – la Suicide Machine est franchement amusante, puisqu’elle se prend vraiment au jeu du suicide (… je ne pensais pas mettre un jour les mots « amusant » et « suicide » dans la même phrase…) :
elle vous parle de vos « amis perdus », vous permet de laisser un testament et annonce fièrement que
« chacun devrait pouvoir se suicider sur les réseaux sociaux ! »

Malheureusement, ce site ne fonctionne pas très bien, en raison de son succès grandissant : ils n’ont qu’un seul serveur et il n’est pas facile de trouver un moment pour se suicider virtuellement. C’est qu’il y a une longue file d’attente, aux portes de l’e-mort. Cependant, si vous avez la malchance de ne pas avoir le temps de vous suicider (… encore une fois, une phrase improbable), Web 2.0 Suicide Machine met à votre disposition des tutoriels pour se désinscrire de Facebook, Myspace et Twitter.

Adieu, monde cruel.

Poster une réponse

RSS